Quoi Savoir À Propos Du Gaz Naturel?

Quoi savoir à propos du gaz naturel?

21 Sept, 2020


Écrit par Jude M. 

Un four alimenté de gaz natural. Ce que vous devez savoir ce retrouve dans ce blogue.

Avec les avancées en technologie, nous faisons face à de nouvelles solutions qui sont plus économiques, plus efficaces et encore plus écologiques. Le gaz naturel est une ressource qui est nouvelle pour la plupart de la population québécoise. Plusieurs éléments paraissent effrayants et suscitent une crainte auprès des propriétaires et les futurs propriétaires qui se questionnent; si le changement vers cette source d’énergie en vaut la chandelle. Avec cet article, nous espérons pouvoir vous rassurer sur certaines questions concernant le gaz naturel. Bien sûr, si des questions subsiste après votre lecture. Vous pourrez contacter un agent de Votre Inspection. Il nous fera plaisir de vous guider et de vous outiller convenablement pour que vous soyez à l’aise face à cette ressource.

Les appareils utilisant du gaz naturel

Il est possible de posséder plusieurs appareils que leur source d’énergie est le gaz naturel. Ces appareils peuvent être:

  • Un barbecue
  • Une cuisinière
  • Un chauffe-eau
  • Une fournaise
  • Un Foyer Chauffe-eau de piscine
  • Et plus encore

La plupart des appareils fixes nécessitant une source d’énergie en continu peuvent avoir son équivalent en appareil usant le gaz naturel. Les possibilités sont près de l’infini. Bien sûr, nous déconseillons les connexions artisanales et l’utilisation d’un appareil non dédié au gaz naturel. Car, bien que cette ressource soit naturelle et écologique, il y a une gestion du monoxyde de carbone qui doit être pris en charge pour assurer la sécurité des habitants.

L’entretien

Posséder des appareils, utilisant du gaz naturel, nécessite des entretiens périodiques pour assurer l’efficacité des appareils et d’assurer leur longévité. Bien qu’il y ait des entretiens que les propriétaires peuvent facilement s’en occuper tels que:

  • Le changement de filtre des appareils.
  • Vérification des conduites (dommages visibles, déplacement, etc).
  • Garder les bouches d’aération et les conduites des appareils propre et dégagée (nettoyage de la poussière accumulée, etc).
  • Dégagement les accumulations de neige ou de glace sur les composantes à l’extérieur.
  • Vérification de la couleur des flammes de chaque appareil. (Les flammes sont, généralement, bleues pour chaque appareil sauf pour les foyers. Si une couleur jaune ou orange est constaté arrêté l’utilisation de l’appareil et contacter un professionnel).
  • Vérification du détecteur de monoxyde de carbone qui doit être à proximité de chaque appareil et près des chambres. (Voir l’article : Quoi savoir sur les avertisseurs?).

Certaines tâches d’entretiens sont recommandées d’être réalisé par des professionnels. D’où l’importance d’avoir un contrat d’entretien annuel avec une entreprise possédant une licence RBQ (Régie du Bâtiment du Québec) et membre du CMMTQ (Corporation des maîtres mécaniques en tuyauterie du Québec). Ces informations se retrouve sur le site d’Energir (principal fournisseur de gaz naturel au Québec).

Mythes sur le gaz naturel

Il existe plusieurs craintes concernant le gaz naturel, une partie est la conséquence d’un manque de connaissance concernant cette ressource ou les scènes de film que nous voyons à la télévision. Nous avons sélectionné quelques mythes que nous avons considérés être pertinents à mettre la lumière sur la vérité. De plus, nous avons souvent des questions concernant cela.

1 Le gaz naturel est toxique lorsqu’il est respiré (fuite)

En réalité, le gaz naturel est un gaz non toxique et sans odeur ou goût en particulier. L’odeur que nous sentons lorsqu’on dit que « ça sent le gaz! » ce n’est que l’odorant que nous ajoutons pour détecter rapidement les fuites de gaz. Cet odorant est le mercaptan. Cette solution permet de détecter une fuite de gaz, même lorsqu’elle est inférieure à 1%. Cependant, puisque le gaz naturel occupe une place dans l’air pour éviter une baisse dans le niveau d’oxygène dans certaines pièces, il est recommandé d’ouvrir les portes et fenêtre pour maintenir un niveau d’oxygène sécuritaire à l’intérieur d’un bâtiment lorsqu’une fuite est détectée.

2 Il pollue l’environnement

Sa composition moléculaire (95% de méthane) fait en sorte qu’il n’est pas retenu dans l’air, dans l’eau et dans le sol. Dès sa libération, il s’évapore rapidement dans l’atmosphère.

3 Une explosion va certainement arriver

Nous sommes tous familier avec les signes de films où une personne allume un four à gaz pendant une longue période de temps et lance une allumette pour créer une explosion. En réalité, le gaz naturel est inflammable si deux conditions sont réunies.

1) Une concentration dans l’air de 5 à 15%

2) Une source d’ignition à proximité

Lorsque les deux conditions ne sont pas rencontrées au même moment, le gaz ne s’enflammera pas. Des précautions ont été prises pour la sécurité des occupants. Comme il a été discuté dans le premier mythe, un odorant a été ajouté dans le gaz naturel pour détecter une fuite qui est plus faible de 1%. Dès que les ouvertures sont ouvertes, le gaz échappé s’évaporera dans l’atmosphère, puisqu’il est un gaz léger.

Il est conseillé lorsqu’une fuite de gaz est détecté de ne pas fumer ou d’utiliser un appareil pouvant produire des étincelles ou un téléphone cellulaire. Si vous avez besoin d’une source de lumière, de préférence opter pour une lampe de poche.

Call Now ButtonAppelez-nous: 450-235-3030